Camp d’été 2014 – Nouvelles dates

28 mai 2014

Le Camp d’été est une excellente préparation pour les futurs candidats au programme universitaire. Cette formation vise à faire découvrir aux jeunes talents, les techniques de base de l’infographie 3D ainsi que de l’animation par ordinateur.

Le camp d’été, d’une durée de 5 jours, est offert à tous ceux, âgés de 16 ans à 76 ans, qui souhaitent découvrir ce qu’est l’infographie 3D

Les candidats peuvent ainsi confirmer leur intérêt pour le domaine de la création numérique.

Préalables :
Avoir au moins 16 ans et être fonctionnel avec un ordinateur.

Langue :
Le cours est dispensé en français. Toutefois, le logiciel est en anglais.

Coût :
695$ CAN + taxes

Dates :

  • 14 au 18 juillet 2014
  • 21 au 25 juillet 2014

Inscription et demande d’information:
Communiquez avec Mme Chantal Jean-Bouchard
pro@nad.ca

ADÉSAM – Un 6 à 8 réussi pour Musitechnic

07 mars 2014

Le 27 février dernier, Musitechnic ouvrait ses portes lors d’un 6 à 8. L’ADÉSAM, L’inis, le NAD, l’ÉNH, l’ÉDCM et bien sûr Musitechnic ont répondu présents à l’invitation. Au total, plus de 30 étudiants, diplômés récents et professeurs étaient réunis.

L’événement comprenait une visite des lieux et des équipements de pointe, des présentations des compétences développées au sein de l’école et des bénéfices du réseautage

Par la suite, les étudiants en cinéma de L’inis ont présenté la collaboration tout récemment créée avec trois équipes de Musitechnic pour leurs premiers projets de court-métrage.

ADÉSAM – Présentation de Luc Chamberland

06 mars 2014
POSTÉ PAR (Industrie)

Le 18 février dernier avait lieu la conférence de Luc Chamberland sur l’évolution du film d’animation, en lien avec l’avancement des technologies.

Une quarantaine d’étudiants et de récents diplômés du NAD, de Musitechnic et de L’inis étaient présents pour l’occasion. M. Chamberland en a profité pour partager son cheminement de carrière et son parcours artistique. Deux sujets qui intéressent toujours les étudiants en fin de parcours ainsi que les diplômés fraîchement arrivés sur le marché du travail.

La conférence s’est poursuivie avec un cocktail de réseautage, donnant la possibilité aux participants d’échanger entre eux et avec le conférencier.

NAD est à Montréal Joue!

26 février 2014

Cette année, le NAD participera à nouveau à la deuxième édition de Montréal joue. Présenté par les Bibliothèques de Montréal, le festival propose plus de 300 activités gratuites, axées sur le plaisir et le jeu, tant de société que le jeu vidéo.

Le festival se déploie dans une vingtaine d’arrondissements de la ville de Montréal et dans plus de 50 espaces de jeux dont 44 bibliothèques. Plus de 30 partenaires se rassemblent de ce projet dont les Bibliothèques et Archives nationales du Québec, Bioware Montréal, Carta Magica, École de technologie supérieure, Gameloft, Îlot 307, Ludia inc., Nintendo, Randolph Pub Ludique, Ubisoft Montréal, Université de Concordia, le Valet d’Cœur, WB Games Montréal et bien sûr, le NAD.

Le NAD sera présent aux deux Foires du jeu de Montréal, les 22 février et 7 mars pour présenter, entre autre, Lacerta, le jeu réalisé par les finissants de la concentration jeu vidéo et présenté à Ubisoft Académia 2013, ainsi qu’ Euphony, réalisé par Ian Lafontaine et Jonathan Clermont et présenté au Serious Games Showcase & Challenge, à Orlando.

Le NAD offrira également des ateliers d’introduction à la 3D pour les jeunes du secondaire, le 7 mars prochain. C’est l’occasion de venir tester votre intérêt ou simplement satisfaire votre curiosité quant aux techniques et métiers associés à la création 3D pour le jeu vidéo.

AUTOMNE 2014 – Admissions ouvertes jusqu’au 1er mars 2014

10 février 2014
POSTÉ PAR (Non classé)

Marche à suivre :

  • Remplissez votre demande d’admission en ligne.
  • Envoyez ou déposez, au NAD, votre dossier visuel, document de motivation et choix de profil.
  • Envoyez les documents requis, s’il y a lieu, à l’UQAC.
  • Dossier visuel : uniquement lien Web, clé USB ou DVD!

N’hésitez pas à communiquer avec Mme Valérie Boudreault au 514-288-3447 si vous avez des questions.

L’automne animé de Yan Breuleux

29 octobre 2013
POSTÉ PAR (Non classé)

Yan Breuleux est professeur au NAD depuis maintenant un an. Il enseigne la théorie et pratique de l’art numérique (immersion, composition et performance A/V). Il se spécialise dans le domaine de l’animation vidéo expérimentale pour des dispositifs immersifs. Depuis une dizaine d’années, Yan collabore aussi avec des musiciens et compositeurs pour la création de pièces multi-écrans, panoramiques et hémisphériques.

Artiste reconnu, ses projets en ligne ont été présentés aux musées du Québec, de Rimouski ainsi qu’au New Museum of Contemporary Art of New York. Yan a aussi notamment assumé la co-conception et la direction artistique du projet vidéo panoramique Ars Natura pour les musées de l‘Espace pour la vie de la Ville de Montréal en collaboration avec la Société des arts technologiques.

Cet automne, Yan est plus en demande que jamais. On pourra voir ses réalisations dans le cadre de nombreux événements à Montréal comme à l’étranger :

  • Phos (Matane) – Un événement culturel festif consacré à l’image photographique et à ses usages divers dans des domaines de création tels que les arts visuels, les arts médiatiques, la performance audio-numérique et le multimédia. Quelques images.
  • Focus Québec au BOZAR ELECTRONIC ARTS FESTIVAL (BEAF) (Bruxelles) – Performances audiovisuelles et sonores, installations audiovisuelles et participatives et ateliers. Point de rencontre et de découverte, le MIAN (Marché International de l’art numérique) sert d’espace d’échanges professionnels entre artistes et diffuseurs, tout en contribuant à créer une véritable synergie au sein des arts numériques.
  • VjGraph à la SAT (Montréal) – Projet d’animation 360 utilisant les archives du Vidéographe. Plus d’une soixantaine de vidéo et de films distribués sur une quarantaine d’années. Quelques images.
  • Planétarium Rio Tinto Alcan (Montréal) – Exposition « EXO, à la recherche de la vie dans l’univers », qui répond aux questions telles que « Comment est apparue la vie sur Terre? » et « Y’a-t-il de la vie ailleurs dans l’univers? » par le biais de bornes interactives, de projections et de jeux multimédia.

Ces nombreux projets et leur rayonnement témoignent sans contredit du talent, de la persévérance et de la créativité de Yan – trois choses qu’il sait inspirer à ses étudiants!

Charles Gariépy choisi par Sony Pictures Imageworks

29 octobre 2013
POSTÉ PAR (Études en 3D)
Image créée par Charles Gariépy, étudiant au NAD

 

 

Au terme d’un appel lancé aux étudiants en 3D à l’échelle internationale, le studio vancouvérois de Sony Pictures Imageworks a ouvert ses portes l’été dernier à douze stagiaires venant de partout à travers le monde. Charles Gariépy, étudiant au profil effets visuels pour le cinéma et la télévision de notre baccalauréat, a été sélectionné parmi les nombreux candidats. Il nous raconte son expérience.

Peux-tu parler nous parler de ton expérience?

Il s’agissait plutôt d’un programme d’entraînement que d’un stage. J’ai envoyé ma demande, suivant leurs directives, et j’ai reçu une réponse me disant que j’étais accepté. Nous étions 12 stagiaires en tout : 10 en animation (dont je faisais partie) et 2 en éclairage.

Nous ne travaillions pas sur des séquences en production mais sur des séquences « d’entraînement » qui avaient été préparées spécialement pour nous.

Peux-tu nous expliquer en quoi consistait ton travail?

À chaque semaine, nous recevions une séquence avec différents personnages provenant de Les Schtroumpfs, Il pleut des hamburgers, Hotel Transylvania et L’extraordinaire Spider-Man. Il fallait ensuite animer cette séquence et la rendre le vendredi de la même semaine. En huit semaines, j’ai animé un total d’environ 10 minutes d’animation.

D’où venaient les autres stagiaires?

Ils venaient d’un peu partout : Inde, Chine, Brésil, Chili, Ontario, Saskatchewan et, bien sûr, Québec. Nous étions seulement deux à retourner à l’école après notre stage, les autres étaient tous à la recherche d’un emploi.

As-tu aimé ton expérience?

Oui, ce fut une super expérience pour apprendre l’animation! J’ai pu travailler aux côtés d’animateurs de profession, qui travaillaient sur de vraies séquences d’animation. C’était une belle fenêtre sur l’industrie!

À propos de Sony Pictures Imageworks

Sony Pictures Imageworks, une division de Sony Pictures Digital, s’est vu décerner en 2002 l’Oscar du meilleur court métrage d’animation pour The ChubbChubb! et l’Oscar des meilleurs effets visuels en 2004 pour Spider-Man 2. Sony Pictures Imageworks est aussi en nomination aux VES Awards pour les films Hotel Transylvania, L’Extraordinaire Spider-Man et Hommes en noir 3.

La compagnie, dont les installations se trouvent à Culver City (Californie), Vancouver (Colombie-Britannique) et Chennai (Inde), est présentement en production pour les films L’extraordinaire Spider-Man 2 et Edge of Tomorrow. On peut aussi inclure parmi leurs réalisations Les Schtroumpfs 2, Il pleut des hamburgers 2, Le Monde fantastique d’Oz, L’extraordinaire Spider-Man, Alice au pays des merveilles et Hommes en noir 3 ainsi que le film d’animation Hotel Transylvania.

Consultez le portfolio de Charles Gariépy et son blogue pour plus de renseignements à son sujet.

Un été mouvementé pour Alexandre Robert

29 octobre 2013
POSTÉ PAR (Non classé)
Ci-haut: exercice de matte painting réalisé avec Rémi Comtois à l’aide d’Adobe Photoshop dans le cadre du cours de design d’environnement donné par Raphaël Lacoste (4e trimestre)

En juin dernier, Alexandre Robert s’est vu remettre la Bourse de coopération BlooBuzz d’une valeur 5000$. Il est le premier récipiendaire de cette bourse créée en février dernier par l’UQAC et BlooBuzz. Les trois bourses BlooBuzz visent à récompenser l’excellence dans le domaine du jeu vidéo et à stimuler la réussite des cinq prochaines cohortes d’étudiants inscrits aux programmes de l’UQAC. Pour sa part, Alexandre a su se démarquer grâce à son leadership et à la force du lien qu’il a établi entre le NAD et l’UQAC dans le cadre de projets étudiants.

Alexandre a d’abord entendu parler du NAD par le biais d’un pamphlet distribué au Salon de l’emploi, en 1998, mais il a préféré entreprendre un DEC en Arts visuels et médiatiques au Cégep de St-Hyacinthe avant de continuer à l’UQAM. C’est un ami qui l’a informé qu’un baccalauréat en animation 3D et en design numérique était désormais offert au NAD et qu’il devrait tenter sa chance.

Aujourd’hui à son dernier trimestre, Alexandre vise un emploi comme artiste de création de niveau. « En fait, j’aimerais devenir « lead artist » d’ici cinq ans et dans 10 ans, être directeur artistique ou partir ma propre compagnie. Ensuite, je reviendrais enseigner au NAD. Mais mon rêve le plus fou? Travailler chez Blizzard en Californie.»

À l’hiver dernier, Alexandre a participé au Concours universitaire Academia, organisé par Ubisoft Montréal, dans le cadre duquel des équipes universitaires créent un prototype de jeu selon un thème fourni par Ubisoft. Au terme du concours, l’équipe d’Alexandre et son jeu Lacerta ont obtenu le prix de la meilleure animation et des nominations dans la majorité des catégories. De plus, Alexandre a intégré l’équipe SHINE pour l’École d’été Academia. Pendant les deux mois suivants, il a agi à titre de « lead 3D artist ». En plus de superviser l’équipe de 15 artistes et de prioriser les tâches nécessaires pour mener le projet à terme, il devait aussi assurer la coordination avec les programmeurs et avec les chefs des autres départements. Au terme du projet, l’équipe a produit un quatre niveaux de jeu qui ont été présentés devant 300 personnes.

Une fois l’École d’été terminée, Alexandre s’est embarqué dans un projet de création de contenu 3D pour un documentaire portant sur le jeu vidéo sérieux, qui sera diffusé prochainement. Alexandre a alors fait partie d’une petite équipe de 5 personnes pour produire les transitions entre les différents segments du documentaire. Avec son comparse Adam Lacharité, Alexandre s’est chargé de la création des environnements. Plus que tout, ce projet lui a appris l’importance de la communication, pas seulement entre coéquipiers mais aussi entre l’équipe et le client.

Maintenant que l’été est terminé, Alexandre tient à se consacrer entièrement à la réalisation de son projet de synthèse, un jeu d’action et d’aventure inspiré par le Japon féodal sur lequel il travaille au sein d’une équipe d’une quinzaine de personnes. Alexandre aimerait que ce projet devienne une référence pour les cohortes à venir, tant au niveau de la jouabilité et de la créativité, que du point de vue artistique.

Avec cette attitude de leader et son expérience déjà considérable, on ne peut qu’imaginer qu’Alexandre réussira avec brio tout ce qu’il entreprendra.

 

Nouvelle fin de semaine d’introduction à la 3D

08 octobre 2013
POSTÉ PAR (Études en 3D)

Vous souhaitez découvrir la 3D? C’est votre chance : nos fins de semaine d’introduction à la 3D sont de retour.

C’est l’occasion rêvée de vous initier à la 3D ou de créer de nouvelles pièces pour votre portfolio avant de soumettre votre demande d’admission pour le trimestre d’hiver 2014.

Pendant deux jours, vous découvrirez le logiciel 3ds Max et serez plongés dans l’effervescence du NAD. Vous pourrez aussi poser toutes vos questions sur les cours et le processus d’admission et obtenir des commentaires sur votre portfolio.

Formateur 

Louis-Philippe Laporte, Finissant Concentration jeu vidéo

Coût

200 $

Dates 

19 et 20 octobre

Pour vous inscrire, communiquez avec Chantal Jean-Bouchard au cjean-bouchard@nad.ca

Unity visite le NAD

03 octobre 2013

C’est un vendredi après-midi d’été au NAD. Et si les corridors sont plutôt désertiques, une vingtaine d’étudiants ont bravé la canicule qui pèse sur Montréal et se sont réunis dans la salle Blinn pour une présentation sur le moteur de jeu Unity.

Pour les étudiants, c’est une chance de voir de plus proche le moteur qui est en train de redéfinir une industrie avec ses deux millions d’utilisateurs!

Le présentateur Carl Callewaert est un diplômé du NAD et un évangéliste pour Unity. Il serait facile de qualifier le cheminement de Carl d’atypique mais il n’est pas rare de voir nos diplômés sortir des sentiers battus et devenir des vecteurs de changement dans l’industrie. Carl est exactement cela : après avoir obtenu son diplôme du NAD en 2000, il a exploré une nouvelle technologie de capture de mouvement basée sur les fibres optiques. Son mandat était de travailler à jeter un pont entre ce monde et celui du jeu vidéo. Parallèlement, il a écrit et publié quelques jeux sérieux avant d’être repêché par Unity en 2011. Aujourd’hui, fraichement promu à la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes, Carl est une des voix les plus convaincantes de la jeune compagnie danoise.

En ce vendredi, les étudiants ont donc eu droit à un survol de la compagnie et de sa philosophie ainsi qu’à une présentation du moteur et des multiples possibilités de carrières qui s’ouvrent à eux : les jeux sérieux, l’architecture, les simulations, la formation et plus encore. Mais, surtout, ils ont pu assister à la construction en temps réel d’un niveau en FPS (« first person shooter ») et à son exportation sur un iPad Mini! Ce que Carl souhaitait démontrer? La fluidité du processus pour l’artiste. Beaucoup de matière pour un vendredi après-midi, mais les étudiants ont tenu bon. Si l’assistance était principalement constituée d’étudiants en jeu vidéo, il y avait quand même des représentants du programme en effets visuels. Certains avaient déjà bidouillé dans le logiciel (la version gratuite est très complète), d’autres étaient des néophytes venus pour ajouter une corde à leur arc.  À la fin de sa présentation, Carl a fait tirer deux licences de Unity Pro. Les gagnants : Jessica Hébert et Rémy Comtois.

Nous avons terminé le tout par une visite du NAD, Carl ayant étudié au NAD quand l’école était encore dans ses anciens locaux sur Maisonneuve. Ce qui l’a marqué? Savoir que le NAD compte dorénavant 360 étudiants et le laboratoire de production.

Nous espérons avoir la chance de revoir Carl bientôt. Je pense que les étudiants ont été grandement intrigués. Comme disait l’un d’eux : « bon, maintenant il est temps de faire des prototypes »…

À suivre.

Merci à Pierre Tousignant, professeur au NAD, pour l’organisation de la rencontre et la rédaction du billet.